Pourquoi et comment vacciner mon chien

Cette fiche conseil a été réalisée avec l’aide de notre partenaire Centravet.

Pourquoi et comment vacciner mon chien

Un vaccin, c’est quoi?

Un vaccin contient des virus, des bactéries, des parasites ou des toxines modifiés (les antigènes). Lorsqu’ils sont injectés à un animal en bonne santé, ses défenses immunitaires vont fabriquer des anticorps qui l’empêchent d’être malade s’il est en contact (ultérieurement) avec ce virus, cette bactérie, ce parasite ou cette toxine. 

Quelles maladies sont couvertes ? 

On peut vacciner le chien contre la rage, la maladie de Carré (atteinte du cerveau et des nerfs), l’hépatite de Rubarth (atteinte du foie), les leptospiroses (foie et reins), le virus et la bactérie responsables de la Toux de Chenil (bronchopneumonie), la maladie de Lyme (arthrite), la piroplasmose (destruction des globules rouges),la leishmaniose,  le tétanos, l’herpès génital (avortement, mortalité des chiots). 

Un chien se fait vacciner

Mon chien est‐il concerné ? 

La vaccination est une assurance contre une maladie. On ne sait pas toujours s’il va en souffrir, mais prévenir vaut toujours mieux que guérir (ou essayer de guérir). Certaines sont très graves pour l’animal et son entourage (la rage) ; d’autres ne concernent que la chienne au moment de la reproduction (herpès virus). 

Maladie de Carré, Hépatite de Rubarth, Leptospiroses sont très fréquentes, et l’animal se contamine au contact d’autres animaux ou par des microbes ramenés sous les semelles du maître. 

Maladie de Lyme et Piroplasmose sont transmises par les tiques, la leishmaniose par des petits moustiques (phébotomes), alors que le tétanos nécessite des contacts fréquents avec les chevaux. 

Enfin, la Toux de Chenil concerne essentiellement les animaux qui vivent en collectivité (refuge, animalerie, meute, chenil pendant les vacances). Certaines sont toujours mortelles, d’autres nécessitent un traitement d’urgence long et lourd. Parfois quelques semaines d’antibiotiques suffisent. 

Comment faire pour protéger mon chien ? 

La protection peut nécessiter plusieurs injections la première année (parfois 3), puis un rappel à intervalles régulier. 

L’injection du vaccin sous la peau est peu douloureuse, et très rares sont les effets secondaires, hormis parfois une petite baisse d’appétit et de tonus pendant 24h. La vaccination est pratiquée par un vétérinaire, qui procédera à un examen clinique complet de l’animal. 

Cette consultation annuelle est aussi l’occasion de faire un bilan de santé complet de l’animal, et de proposer des mesures de prévention pour garder le chien en pleine forme jusqu’au contrôle suivant.