Gestion de la dysplasie – Rôle de l’ostéopathie

Le rôle de l’ostéopathie dans la dysplasie coxo-fémorale est double.

Lors de la croissance de l’animal, l’ostéopathie limite les tensions liées à la Force de Tension Médullaire excessive qui provoque un tiraillement du sacrum en flexion, et donc une force d’écartement des coxaux vers l’extérieur, ce qui modifie les lignes de force au niveau des articulations des hanches

L’ostéopathie permet de modérer, et même de réguler, la FTM en agissant sur les tensions aux points d’ancrage des méninges, que ce soit au niveau du cône dural ou bien des attaches crâniennes.

Afin d’obtenir de bons résultats, un suivi très régulier est nécessaire, et peut aller jusqu’à une séance par semaine dans les phases aigues.

Lorsque la croissance de l’animal est terminée, l’ostéopathie a pour but d’éviter la sclérose des articulations en amont et en aval des hanches ou des coudes atteints. En effet, la gène provoquée par la non-congruence articulaire induit un report des mouvements et du poids de l’animal sur d’autres articulations. Celles-ci montrent alors assez rapidement des signes de souffrance, avec apparition d’une inflammation chronique à bas bruit le plus souvent non décelable par les examens usuels, mais qui aboutit à une dégradation articulaire de type arthrosique.

C’est pour éviter cette apparition d’arthrose sur les articulations non touchées par la dysplasie que les séances d’ostéopathie ont tout leur intérêt. On voit alors les animaux recouvrer de la souplesse et récupérer une certaine mobilité sans utiliser de remèdes médicamenteux.

La simple mise en place d’un suivi manipulatoire (généralement une séance tous les 4 à 6 mois) suffit donc à observer un gain clinique immédiat, mais aussi une diminution de l’évolution morbide de la maladie.

Contact : Ostéopathie

Contactez le service d’ostéopathie de la clinique vétérinaire HERMÈS / PLAGE

Envoi
affiche-osteopathie-clinique-veterinaire-hermes-plage-marseille