Injections intra-articulaires d’acide hyaluronique chez le chien arthrosique.

Injections intra-articulaires d’acide hyaluronique chez le chien arthrosique.

Par le Dr Cayre. Vétérinaire Ostéopathe.

Parmi toutes les possibilités thérapeutiques disponibles pour traiter l’arthrose chez le chien, l’injection d’un complexe d’acide hyaluronique et de chondroïtine directement dans l’articulation abimée est encore trop peu utilisée.

Pourtant, lors d’atteinte arthrosique légère à modérée d’une (ou plusieurs) articulations, c’est une technique qui a largement fait ses preuves et qui est facile à mettre en œuvre. Les conditions qui en limitent l’utilisation sont une arthrose sévère (le bénéfice obtenu est moindre) et une inflammation articulaire (qui empêche l’efficacité des molécules injectées).

Quelques rappels physiologiques :

L’acide hyaluronique est la molécule « porteuse » des monomères de protéoglycanes. Ceux-ci sont eux-mêmes constitués d’une protéine centrale attachant des molécules de glycosaminoglycanes formées par des chondroïtine-sulfates.

L’ensemble forme un polymère extrêmement lourd et constitue un gel hydrophile maintenant l’eau au sein du cartilage. Ainsi, le cartilage articulaire d’un adulte contient près des trois-quarts de son poids en eau.

En cas de manque ou de baisse de qualité de l’acide hyaluronique d’une part, des chondroïtines d’autre part, il est observé une perte en eau du cartilage, mais aussi une perte en viscosité du liquide synovial.

On comprend aisément l’impact dans une articulation lésée d’un apport direct et immédiat d’un grand nombre de ces molécules.

En pratique :

Le complexe acide hyaluronique/chondroïtine se présente sous la forme d’un liquide très visqueux conditionné en seringue prête à l’emploi.

L’articulation traitée subit une préparation chirurgicale, l’injection devant s’effectuer de façon totalement aseptique :

Photo n°1 : préparation chirurgicale d’une articulation du genou d’un chien arthrosique

préparation chirurgicale d’une articulation du genou d’un chien arthrosique

 

Puis, l’injection est pratiquée dans le sac synoviale strictement en une fois et l’articulation est doucement mobilisée pour répartir le produit uniformément :

 

Photo 2 : injection intra-articulaire dans un grasset de chien arthrosique

 

Photo n°2 : injection intra-articulaire dans un grasset de chien arthrosique

Vidéo n°1 : injection intra-articulaire dans un grasset de chien arthrosique

L’animal doit ensuite rester relativement au repos 48 heures, puis peut reprendre son activité normale.

Résultats :

Le bénéfice du traitement est double.

Il est immédiat par l’apport de viscosité dans l’articulation, ce qui la rend plus souple.

Sur le long terme, les nouvelles molécules relancent le fonctionnement des chondrocytes, les cellules qui fabriquent le cartilage dans l’articulation.

En moyenne, l’amélioration obtenue dure 6 mois.

Dans le traitement multimodal de la maladie arthrosique, l’injection intra-articulaire d’un complexe acide hyaluronique et chondroïtine a tout son intérêt.

Cela n’empêche pas le praticien d’utiliser les autres possibilités, que sont la phytothérapie, l’ostéopathie, la rééducation fonctionnelle, l’hygiène de vie et la gestion du poids (entre autres) avant d’envisager en derniers recours les traitements anti-inflammatoires ou antalgiques au long cours.

 

Comments are closed.